Ecologie : comment choisir un lit respectueux de l’environnement ?

Pour dormir sans faire de mal à la planète, de nombreux ménages optent désormais pour le lit écologique. Conçu sans substance nocive et avec des matières nobles, ce modèle de lit reste respectueux de la nature. Encore qu’il faut savoir de quoi il s’agit réellement.

Pour quel bois pencher ?

L’important en dormant consiste à se réveiller bien frais en ayant profité d’un sommeil réparateur. Il s’avère nécessaire d’aérer la chambre au préalable ! Certes, un air sain se révèle capital pour la santé. Sinon, pour réduire les polluants présents dans l’atmosphère, il importe de se tourner vers un lit fait du  bois d’excellente qualité . Dans cette optique,  privilégier autant le bois massif à la place du bois collé. Certes, la colle présente dans les panneaux forme une source de formaldéhyde. Il s’agit là d’une substance nocive pour le bien-être. Ce faisant, autant l’éviter, surtout pour la chambre à coucher. De surcroît, il vaut mieux choisir un bois huilé au lieu d’un bois verni. En effet, le vernis et d’autres solvants polluent également l’air ambiant.

Du côté de la literie

En plus d’un lit respectueux de l’environnement, il faut utiliser une literie écologique saine. En effet, avec la chaleur et l’humidité, de nombreuses personnes tendent à dormir moins bien. À cela s’ajoutent les désagréments causés par la prolifération des acariens.

Pour la literie, il convient de penser à choisir des articles faits dans des matériaux capables d’absorber l’humidité. Ce qui permet d’évacuer la chaleur et de bien isoler le lit. Les matières naturelles respirent mieux tandis que les literies synthétiques conduisent à conserver un épiderme humide. Le bambou et la laine font parfaitement l’affaire. En outre, autant se tourner vers les literies conçues dans des matières aux propriétés antibactériennes. Une housse en coton tissé serré s’avère juste parfaite. Elle respire et évite la multiplication des acariens.

Quel matelas écologique pour mieux dormir ?

Les matelas se conçoivent généralement à base de latex naturel, de latex synthétique et de mousse synthétique. Le marché propose également des matelas se composant de latex naturel et synthétique en même temps. À cela s’ajoutent du coton, de la laine, du crin. Pour un matelas conventionnel, les fabricants ajoutent parfois trop de substances chimiques.

Ainsi, il vaut mieux choisir un matelas écologique se composant de fibre de coco, de kapok, d’algue ou de latex naturel. Bien que leur métamorphose puisse attirer des substances polluantes, leur utilisation vaut toujours mieux que celle des produits chimiques.

Matelas en latex naturel : les avantages
Qu’est ce qu’un sommier à lattes ?